Blazer & Henkes: tables en épicéa autrichien, depuis les origines...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Blazer & Henkes: tables en épicéa autrichien, depuis les origines...

Message  Admin le Sam 27 Sep - 9:38

Aujourd'hui, j'aimerais parler du bois que Willi et Rudi utilisent pour leurs tables d'harmonie.

Une chose importante à comprendre, c'est que Willi et Rudi croient beaucoup aux traditions des anciens, à la manière dont ils travaillaient. Cela va jusqu'à la provenance de leur bois.

Ils savent bien que l'Adirondack est le bois qui était utilisé pour les guitares américaines construites dans les années 30. De nombreux passionnés sont convaincus que seules des guitares ayant une table en Adirondack auront le son tant convoité de ces guitares des années 30.

BH (Blazer & Henkes) préfèrent utiliser du pin autrichien qu'ils vont chercher et choisir eux-mêmes chez un bûcheron indépendant qui choisit les meilleurs arbres et qui le coupe au bon moment !

Le bois qu'ils utilisent, ils l'appellent simplement "pin alpin". L'espèce est "picea abies". Cette espèce pousse en Europe centrale de la Norvège jusqu'à l'italie, mais les arbres qui sont utilisés pour la lutherie depuis des siècles sont ceux qui poussent dans les Alpes.

Bien évidemment, il y a de nombreux endroits dans les Alpes où les arbres sont coupés pour la lutherie, par exemple dans les Alpes bavaroises, en Italie ainsi qu'un peu partout en Autriche, mais Willi et Rudi ont un endroit très précis où ils aiment acheter leur bois. C'est un endroit où les conditions sont optimales pour les arbres et où ils peuvent obtenir des tables de qualité introuvable ailleurs. En plus de cette qualité de bois exceptionnelle, B & H aiment acheter leur bois à la personne qui a coupé les troncs de manière à savoir comment, quand il a été coupé et à quel endroit. Et, le plus important pour eux, ils aiment savoir que le bûcheron qui a coupé leur bois a une grande connaissance de la coupe traditionnelle du bois pour les instruments de musique.

Leur région favorite pour se procurer du bois s'appelle Vorarlberg: elle ne se situe qu'à deux heures en voiture de leur atelier.


[img][/img]









région située au nord est de l'Autriche, proche de la frontière avec l'Allemagne. La nature du sol y est excellente et les précipitations (pluie et neige) sont importantes. Les hivers y sont longs, mais pas trop froids et les étés ne sont ni trop chauds ni trop secs, des conditions idéales pour des pins de grande qualité ! Les meilleurs endroits pour les arbres se situent entre 1200 et 1600 mètres d'altitude et se situent sur le versant nord des montagnes pour que l'ensoleillement soit moindre. De cette manière, les arbres poussent lentement, les veines d'hiver ne sont pas dures comme de la pierre et les veines sont homogènes et régulières.

[img][/img]

[img][/img]

[img][/img]

La suite très bientôt...

Benja

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blazer & Henkes: tables en épicéa autrichien, depuis les origines...

Message  schon50 le Sam 27 Sep - 9:43

tres interessant
merci
vivement la suite
avatar
schon50

Messages : 220
Date d'inscription : 24/09/2008
Age : 37
Localisation : france

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blazer & Henkes: tables en épicéa autrichien, depuis les origines...

Message  Admin le Sam 27 Sep - 11:30

Willi et Rudi sont convaincus qu'un des aspects les plus importants des tables d'harmonie est la période à laquelle les arbres ont été coupés. Les points importants ne sont pas uniquement l'altitude, le type d'arbre, le climat et l'endroit.

Pour les tables d'harmonie, la coupe des arbres doit se faire lorsque le pourcentage de sève est le moins élevé dans les arbres. La sève du bois n'est pas bonne pour les tables d'harmonie. Il faut qu'il y en ait le moins possible. Moins il y a de sève dans le bois, meilleur sera le bois pour la lutherie. Malheureusement, la sève ne disparait pas au séchage, elle reste dans le bois, c'est la raison pour laquelle il est inutile de faire sécher le bois rapidement.

A l'époque de Stradivarius, (ville où vivaient les célèbres luthiers de violon), les troncs d'arbres étaient transportés par voie fluviale, ils étaient mis à l'eau et restaient longtemps dans l'eau avant d'arriver à destination. Ceci avait plusieurs utilités: bien entendu transporter les arbres, mais surtout ça servait à dissoudre la sève grâce à l'eau. Les arbres étaient ensuite coupés et ils séchaient plus rapidement, ne contenaient presque plus de sève et étaient beaucoup plus résistants que les bois qui n'avaient pas été dans l'eau.

A notre époque, les rivères ne sont plus utilisées pour transporter les troncs d'arbres. Les entreprises de coupe de bois tentent de nous faire croire que ces vieilles croyances sont dépassées.

Un autre élément très important est la coupe du bois en fonction des phases de la lune. Il existe un calendrier lunaire qui a été utilsé pendant des siècles par les bûcherons pour couper les troncs au bon moment de l'année en fonction de l'utilisation future du bois coupé. Cette tradition de coupe du bois s'est transmise de génération en génération pendant des siècles dans les régions alpines.

En fonction de la période de l'année,dans une même saison, ils pouvaient donc obtenir des bois avec des qualités différentes:

- du bois qui ne craque pas
- du bois qui ne rétrécit pas,
- du bois qui ne brûle pas,
- du bois qui est très dur,
- du bois qui ne pourrit pas,
- ...

Chaque qualité de bois dépend donc du jour de l'année pendant lequel il est coupé.

Ces bois sont donc coupés en fonction des différentes phases de la lune puisque le taux de sève dans les arbres varie non seulement en fonction des saisons, mais également en fonction des phases lunaires.

Pour illustrer cette explication, les troncs qui ont été utilisés pour la fondation sous l'eau de Venise ont été coupés un jour de l'année bien précis, en fonction de ce calendrier lunaire. Grâce à cette coupe, les troncs ne pourrissent pas et veviennent de plus en plus durs en vieillissant.

Pour les tables d'harmonie, le bois est coupé le jour où l'arbre contient le moins de sève. Il y a deux jours dans l'année qui conviennent: le 21 décembre lors de la nouvelle lune et lors de la nouvelle lune fin septembre-début octobre.

Le bûcheron de Willi et Rudi s'appelle Joseph Berckman et il coupe les arbres pour les tables d'harmonies lors de la nouvelle lune de fin septembre-début octobre. En 2006, c'était le 22 septembre et en 2007, le 11 octobre.


Joseph Berckman (à gauche) parle des troncs avec Rudi (à droite).
[img][/img]

La machine que Joseph utilise pour couper les tables d'harmonie:
[img][/img]

Un beau tronc prêt à être coupé:
[img][/img]


Près d'un mètre de large:
[img][/img]

200 anneaux de croissance: 200 ans

[img][/img][img

Morceaux du tronc prêts à être coupés: les meilleurs morceaux deviendront des tables d'harmonie, les autres deviendront des bardeaux pour les toitures et le reste sera du bois de chauffage.
[img][/img]

Les tables sèchent (d'abord debout) dans une cabane en bois où l'air peut pénétrer
[img][/img]

Les tables sont entreposées avec un espace entre chaque table pour la poursuite du séchage
[img][/img]

Des tables sèches:
[img][/img]

Les tables font environ 5mm d'épaisseur. Pour la construction de leurs guitares, la table fait 3mm d'épaisseur.

Une belle table d'harmonie, grain régulier:
[img][/img]

On peut donc voir que Willi et Rudi sont très attachés aux traditions. Je peux comprendre qu'on ne croie pas à cette tradition de coupe du bois en fonction des phases de la lune, mais le résultat est là: leurs tables sont très solides, régulières et très légères.

La suite prochainement,

Benja

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Je ne suis plus seul

Message  jacko le Jeu 2 Oct - 21:15

Alors là, moi qui pensait que des passionnés comme moi, il ne devait pas y en avoir des tonnes...Me voilà rassuré et très impressionné par la qualité des informations fournies et puis voilà, c'est super de voir que des guitaristes beaucoup plus jeunes que moi (58 balais bientôt) ne se contentent pas seulement de faire gring gring mais ont l'espoir qu'un jour ils auront avec un luthier tout étudié pour faire leur amour de guitare..Je suis allé il y a 4 ans à côté de PONTARLIER rencontré mr MICHAUD BERNARD qui est le fournisseur de nos grands luthiers français et même américains...Si vous voulez y aller, le lieu dit s'appelle LE LEVIER et c'est à 30 bornes à l'ouest de PONTARLIER...je pourrai retrouver l'adresse exacte..C'est suite à la fabrication de ma FOUILLEUL 000 que j'étais allé le voir avec toutes les références de la table que JMF allait utiliser pour fabriquer mon bel instrument.Elle est aujourd'hui dans les mains de notre ami de VALENCIENNES.. BOULEKEVIN (orth??)..J'ai son OM LARRIVEE...Encore bravo et longue vie à ce site...Je vais bientôt voir SCHON 50 qui habite également CHERBOURG...Salut à tous...JACQUES. Ps..Je ne tarderai pas à parler longuement de cette guitare formidable dont je me suis séparé mais qui restera toujours dans mon coeur...Demandez à son nouveau propriétaire ce qu'il en pense...Je ne joue pas assez pour en profiter et, ça, c'est stupide.

jacko

Messages : 5
Date d'inscription : 28/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blazer & Henkes: tables en épicéa autrichien, depuis les origines...

Message  Coriolan92 le Jeu 2 Oct - 21:47

Mais non, Jeff, t'es pas tout seul ... (je m'égare, là ... afro )

Et pour les bientôt 58 balais, on est deux rendeer lol!
avatar
Coriolan92

Messages : 4059
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 66
Localisation : 92 et 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blazer & Henkes: tables en épicéa autrichien, depuis les origines...

Message  performer55 le Ven 3 Oct - 18:39

jacko a écrit:Alors là, moi qui pensait que des passionnés comme moi, il ne devait pas y en avoir des tonnes...Me voilà rassuré et très impressionné par la qualité des informations fournies et puis voilà, c'est super de voir que des guitaristes beaucoup plus jeunes que moi (58 balais bientôt) ne se contentent pas seulement de faire gring gring mais ont l'espoir qu'un jour ils auront avec un luthier tout étudié pour faire leur amour de guitare..Je suis allé il y a 4 ans à côté de PONTARLIER rencontré mr MICHAUD BERNARD qui est le fournisseur de nos grands luthiers français et même américains...Si vous voulez y aller, le lieu dit s'appelle LE LEVIER et c'est à 30 bornes à l'ouest de PONTARLIER...je pourrai retrouver l'adresse exacte..C'est suite à la fabrication de ma FOUILLEUL 000 que j'étais allé le voir avec toutes les références de la table que JMF allait utiliser pour fabriquer mon bel instrument.Elle est aujourd'hui dans les mains de notre ami de VALENCIENNES.. BOULEKEVIN (orth??)..J'ai son OM LARRIVEE...Encore bravo et longue vie à ce site...Je vais bientôt voir SCHON 50 qui habite également CHERBOURG...Salut à tous...JACQUES. Ps..Je ne tarderai pas à parler longuement de cette guitare formidable dont je me suis séparé mais qui restera toujours dans mon coeur...Demandez à son nouveau propriétaire ce qu'il en pense...Je ne joue pas assez pour en profiter et, ça, c'est stupide.

çà c'est sûr, tu n'es plus tout seul !!!! Smile J'aurais adoré entendre ta Fouilleul ! Ah, il faudra bien que l'on se rencontre tous un jour avec nos guitares !

performer55

Messages : 447
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blazer & Henkes: tables en épicéa autrichien, depuis les origines...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum