La course aux harmoniques...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La course aux harmoniques...

Message  Admin le Lun 21 Déc - 10:12

Je lance ici un petit débat concernant la richesse harmonique des guitares.

Tout le monde sait que, de manière générale, les guitares en palissandre sont plus riches en harmoniques ques celles en acajou. Entre les guitares en palissandre il y en a de plus riches que d'autres. Personnellement, les guitares trop riches en harmoniques fatiguent vite mes oreilles et je m'en lasse vite. Pour exemple les aïgus de ma vieille Yamaha sont très riches, mais fatiguants à la longue.

Qu'en est-il de vos goûts?

Benja

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  performer55 le Lun 21 Déc - 12:03

Ah... les harmoniques... La base de tout en musique : du timbre, du "son musical" (je ne fais que citer Marc Honegger et quelques uns de ces écrits se référant à Descartes, Mersenne, Sauveur, et bien sûr Rameau et Fourrier), de l'accord parfait, du "tempérament".

Ce que j'écoute dans une guitare :
- son timbre
- sa résonnance
- ses harmoniques,
- la densité et l'homogénéité de son spectre sonore,
- sa dynamique (différent de projection), comment elle réagit aux nuances (de pppp à ffff)
- sa projection, jusqu'où va t-elle ? de pppp à fff, ou de ppp à fff, ou de ppp à ffff, ou de....
- son équilibre.

Je suis souvent frappé par le nombre de personnes qui associent et confondent résonnance et harmonique : une guitare peu avoir beaucoup d'harmoniques et cependant une faible résonnance (sustain) et ce n'est pas du tout génant pour le jeu si on sait adapter le style et l'attaque (certaines Yamaha "Handcraft" les mythiques LL53 ou L53, la Ls400).

De même une autre guitare peut n'avoir que quelques harmoniques fondamentales et une très belles résonnance (Collings) et le jeu devient différent mais tout aussi délicieux.

Mais pour moi le test clé, ce sont les aigus : il est très dur de ne pas avoir des aigus "criards" ou "agressifs". En prise de son, on se bat contre celà.

Dans un autre ordre d'idée, dans le spectre sonore, plus on a d'harmoniques, plus elles sont rapprochées et conjointes et donc plus on a du mal à travailler sur elles, à les 'maîtriser'.

Après, c'est un problème de résonnance : si en théorie tout résonne ensemble en même temps et tout le temps et à durée égale, et ce qu'elle que soit l'intensité de l'attaque, bonjour la richesse des harmoniques ! Et le risque de "saturation harmonique", de "Big Bazar".

Il y a donc des "combinaisons" d'harmoniques sur lesquelles travailler...

Une chose est sûre : je ne connais pas dans la famille des instruments à cordes, un musicien qui recherche un instrument avec peu ou pas d'harmoniques : c'est antinomique, c'est lié au son lui même, à la qualité et la définition du son.

Mais encore une fois, c'est sur le le rapport (Résonnance/Harmonique)/Equilibre que peut se faire l'appréciation des harmoniques de l'instrument.

Et là, certains voudront un rapport fort, égal ou faible : c'est une question de goût.

Pour ma part, j'aime vraiment les guitares avec... peu d'harmoniques (eh oui !! Les vieilles Gibson en Acajou sont superbes).

et les guitares avec beaucoup (ah... L'OM45GE, la D45 '68...) . Il me faut les 2.

Mais si elles en ont peu, pas question qu'elles soient en Rio ou Madagascar, sinon là je dis "bof". Autant prendre un autre bois.

De toute manière, en vieillissant, je me mets à préférer jouer longuement...l'acajou. Le rio et le Mada, c'est juste 20 minutes pour prendre mon pied d'un point de vue "sonore", pied que rien ne remplace.

Puis, musicalement, je repasse vite après à l'acajou. Mais là encore, c'est une question de goût.

performer55

Messages : 447
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  Coriolan92 le Lun 21 Déc - 13:09

Pour faire plus succinct que Paul Smile , je dirais que par goût je préfère les guitares riches, voire très riches en harmoniques, donc en palissandre, mais que j'aime également baucoup l'acajou pour un jeu plus intimiste, plus "laid back".
avatar
Coriolan92

Messages : 4017
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 66
Localisation : 92 et 35

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  molomonga le Lun 21 Déc - 13:13

Belle synthèse, je suis au diapason avec toi Performer.
avatar
molomonga

Messages : 457
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 47
Localisation : Provence

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  Admin le Lun 21 Déc - 13:37

Réponse très intéressante Paul. C'est évident qu'il ne faut pas confondre "sustain" et harmoniques. Ceci m'a aidé à mieux comprendre:

Trouvé sur wikipedia :

"En musique, une harmonique est une composante à part entière d’un son musical. Il s’agit d’une fréquence multiple de la fréquence fondamentale. Par exemple, si on appelle « ƒ0 » la fréquence fondamentale, les harmoniques auront des fréquences égales à : 2ƒ0, 3ƒ0, 4ƒ0, 5ƒ0, etc.

En prenant comme note fondamentale le « la3 » (440 Hz) du piano, les harmoniques sont toutes les notes ayant pour fréquence un multiple de 440. Les harmoniques d’une note sont donc forcément plus aiguës que cette note, contrairement à la théorie des harmoniques inférieures qui fut un temps avancée[réf. nécessaire].

ƒ 440 Hz fréquence fondamentale harmonique de rang 1
2ƒ 880 Hz (440*2) fréquence multiple première harmonique de rang 2
3ƒ 1320 Hz (440*3) fréquence multiple seconde harmonique de rang 3
4ƒ 1760 Hz (440*4) fréquence multiple troisième harmonique de rang 4

En acoustique, on va donc distinguer les sons simples correspondant à une fonction sinusoïdale simple et les sons musicaux, comprenant un son fondamental et des harmoniques, dont les rapports de fréquence avec la fondamentale sont des quotients de nombres entiers."

Comme beaucoup de gens, j'aime l'acajou pour sa simplicité justement et le palissandre pour la beauté de sa richesse harmonique.

Tout dépend en fait si on a qu'une guitare ou plusieurs. Une de chaque étant, pour moi, l'idéal.

Une autre question: pourquoi la Martin D18 Authentic présente t elle une telle richesse dans les aïgus? On pourrait presque croire jouer une guitare en palissandre. C'est ce que j'ai tant aimé avec cette guitare, elle a les qualités de l'acajou et du palissandre en une guitare.

Benja

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  performer55 le Lun 21 Déc - 16:06

Admin a écrit:
Une autre question: pourquoi la Martin D18 Authentic présente t elle une telle richesse dans les aïgus? On pourrait presque croire jouer une guitare en palissandre. C'est ce que j'ai tant aimé avec cette guitare, elle a les qualités de l'acajou et du palissandre en une guitare.

Benja

J'aimerais bien avoir la réponse juste...

Honnêtement, je pense que c'est dû à la Hide Glue + le vernis (je prétends que Martin ne nous dit pas tout là-dessus...), peut-être au manche mais dans une moindre mesure et puis à certaines arrêtes de la table. Il peut y avoir d'autres facteurs comme l'épaisseur de la table, à vérifier.

La D-18 authentic est une guitare fabuleuse... J'adorerais en avoir une avec un manche low profile... Comme j'aimerais avoir une Collings Varnish D1A et une BH D18.

performer55

Messages : 447
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  headsup le Lun 21 Déc - 17:52

Pour apporter mon petit grain de sable d'électronicien, le fait d'avoir "beaucoup" d'harmoniques peut générer des fréquences de fréquences inférieures à la fondamentale (il ne s'agit pas d'harmoniques du coup), c'est dû à l'oscillation du système.

On rencontre ce phénomène de façon très simple, en accordant sa guitare... aux harmoniques.

Exemple : on frette les harmoniques sur le "mi grave" case, et sur le "la grave" en case 7. On obtient donc des notes assez "aigues", de fréquences égales si les cordes sont bien accordées entre elles. Mais si toutefois elles sont légèrement désaccordées, on entend (et ressent) une oscillation de fréquence plus basse, qui tend à augmenter lorsqu'on se rapproche de l'accord. En se rapprochant de l'accord, la fréquence se rapproche de celle des notes jouées, jusqu'à se confondre avec.

Imaginons une guitare ayant beaucoup d'harmoniques, mais pas bien réparties dans le spectre , on peut tout à fait penser qu'on retrouvera se phénomène de ronronnement dans les basses. Comme c'est le cas sur des martin en palissandre indien.
Avec un autre bois de caisse plus généreux dans les harmoniques supérieures, on déplacera le ronronnement pour le placer dans le spectre des fréquences réellement jouées. Ce qu'on retrouve avec les caisses en madagascar.

Mais de ce que j'ai pu constater, lorsque le temps est humide, le son du madagascar devient plus "lourd" et tendrait à se rapprocher de celui de l'indien.

Tout ceci associé à une table/barrages produisant le spectre initial...; ça fait de long discours en perspective.
Sans parler de la liaison corps manche, vissé ou collé etc...

Question Authentic, à mon avis table et barrages génèrent un spectre suffisamment riche pour faire "chanter" les aigus, sans pour autant faire tourner les basses. L'acajou se "contentant" de renvoyer tout ça sans trop le colorer.

à mon goût, à défaut d'avoir plusieurs guitares, une guitare "bien barrée" est sans doute la solution...
Je pense à la queguiner de schon, simple "sitka/indien" , riche et précise, sans être fatigante...

Dans un autre domaine, ma guitare me plait bien, plutôt "reposante" à jouer, mais loin d'être aussi riche qu'une om en rio...

Le tournedos Rossini c'est succulent, mais je le préfère quand il y a plus de boeuf que de fois gras !
avatar
headsup

Messages : 1079
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  Admin le Lun 21 Déc - 22:06

headsup a écrit:
Le tournedos Rossini c'est succulent, mais je le préfère quand il y a plus de boeuf que de fois gras !

J'aime beaucoup tes comparaisons entre deux mondes que j'aime tant: la cuisine et la guitare Laughing

Benja

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  performer55 le Lun 21 Déc - 23:06

Je me permets d'être en léger désaccord :

Pour apporter mon petit grain de sable d'électronicien, le fait d'avoir "beaucoup" d'harmoniques peut générer des fréquences de fréquences inférieures à la fondamentale (il ne s'agit pas d'harmoniques du coup), c'est dû à l'oscillation du système.

(Article tiré de mes nombreux ouvrages de musicologie, ici encore une fois Honegger).



Les harmoniques inférieures !
C'est la série strictement inversée de la précédente, conçue d'abord théoriquement en cherchant sa justification dans la médiété arthmétique. Ainsi la fréquence d'un son est inversement proportionnelle à sa longueur d'onde soit N= 1 sur T ou N = fréquence et T = période ou longueur d'onde.

Ainsi il est mathématiquement logique de compléter la progression arthmétique fondée sur les fréquences, celles des harmoniques, par une autre fondée sur les longueurs d'onde (celles des harmoniques dites "inférieures").

La série des harmoniques inférieures est d'ailleurs défendue par les partisans du "dualisme". Elles ont été ont été rendus expérimentalement audibles pour la première fois par B. van der Pol en 1927 et on peut les entendre et les représenter avec Audio Sculpt et les autres logiciels développés à l'IRCAM.


Ceci dit, je pense que c'est autour d'une bonne table qu'il faudrait en parler, avec Rossini ! Very Happy

performer55

Messages : 447
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  Admin le Mar 22 Déc - 9:05

C'est intéressant et complexe ! Pour en revenir au côté plus terre à terre de ce qu'on entend quand on joue une guitare, j'ai vraiment adoré l'OM 45 BH de Michel, entre autres choses, pour cette raison qu'elle n'a pas l'excès d'harmoniques que peuvent avoir certaines guitares en rio. Je trouve que c'est un son dont on ne se lasse pas. Ceci étant purement subjectif évidemment.

Donc, quand certains disent que les BH en rio n'ont pas assez d'harmoniques dans les aïgus, je dis c'est justement pour cette raison qu'elles me plaisent tant. Question de goût encore une fois.

Benja

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  performer55 le Mar 22 Déc - 9:59

Donc, quand certains disent que les BH en rio n'ont pas assez d'harmoniques dans les aïgus, je dis c'est justement pour cette raison qu'elles me plaisent tant. Question de goût encore une fois.

C'est vrai que c'est ce que je dis et je pense mais çà n'engage que moi, rien de plus, donc il faut bien relativiser !!!
Les goûts et les couleurs !
Et le principal c'est que la guitare te plaise !
Les avis des autres c'est vraiment secondaire !

Tu vas jouer ma D45 ou mon OM45 et tu penseras "non, vraiment trop d'harmoniques, non merci, et puis j'entends pas le côté pre-war". Et tu auras raison, si c'est ce que tu penses !!!

Si ta guitare est en accord avec toi même, tes goûts, qu'elle est conforme à l'idée que tu te fais des bois, de la forme, du barrage qui la constituent, c'est le principal !!!

J'imagine déjà la scène dans quelques années : imagine, j'ai une "vraie" D45 1968. Tu la joues, Headsup la joue... et d'autres encore... et vous de penser..." tout çà pour... çà ?" Bof !!!

Aurez vous raison de le penser ? Evidemment puisque c'est votre opinion ! Vous l'écrirez d'ailleurs sans doute quelque part et le direz par mail à d'autres et vous aurez bien raison de le faire !!! "Une D-45 '68', c'est pas si extraordinaire que celà..."

Moi, j'aurai réalisé mon rêve et celà ne gâchera pas mon plaisir ! Comme tu vas réaliser ton rêve avec ton OM-42 et c'est le PRINCIPAL !!!

performer55

Messages : 447
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  Admin le Mar 22 Déc - 10:02

Alors Paul, cette D45 de 68, est-elle trouvable?

Ca doit être difficile d'en trouver une et à un prix accessible...

Tiens nous au courant !

Benja

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  headsup le Mar 22 Déc - 11:39

oh ben moi je veux bien de l'om-45 ge si tu as besoin de place ! Very Happy

Au delà des goûts personnels, je pense qu'il est important de ressentir les qualités d'un instrument, sans pour autant en tomber amoureux.

Je citerais en vrac :
- des guitares de qualités mais dont je n'ai pas rêvé d'avoir les mêmes : les M40, M18 et om-28MM de benja; Les d41 rio, d18, d18 ge, d28 HM, d21 adi de paul, la BH 45 et la bourgeois de michel..., les vieilles ooo-18 martin

- des guitares de qualités que j'aimerais avoir : la schoenberg de michel, la d45 de paul, sa d21 alp, sa d18 FS, son OM-45GE, la D18A de benja, la 000-42VS de schon..., mais aussi les vieilles om-28/ooo-28, 0-21 etc...

En gros, ce qui me va bien à moi, ne va pas toujours à d'autres. Mais ça ne m'empêche pas de reconnaitre les qualités des guitares dont je ne raffole pas.
avatar
headsup

Messages : 1079
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  performer55 le Mar 22 Déc - 15:51

Admin a écrit:Alors Paul, cette D45 de 68, est-elle trouvable?

Ca doit être difficile d'en trouver une et à un prix accessible...

Tiens nous au courant !

Benja

Oh là là, les prix.... Tu te souviens ? C'est comme je l'avais prédit : il y a 4 ans le prix d'une 45 '68 valait celui d'une d'une 45GE. Aujourd'hui, 10 000 dollars de plus. Et celà ne fait que commencer.... Il faut que je me dépêche. Mais je garde celle de Madagascar parce que je sais déjà qu'il n'y aura que très très peu de différences : les 0,0005% sur les aigus me donnant, par moment, d'autres types d'harmoniques.

Je ne joue quasiment jamais mon OM45GE headsup. Triste mais vrai. Elle est soigneusement rangée dans son étui.
Je préfère ma D45 avec elle, je peux vraiment tout faire. Question de goût.

performer55

Messages : 447
Date d'inscription : 26/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  Admin le Jeu 24 Déc - 11:12

C'est certain que les D45 de 68 prendront sans cesse de la valeur. Il faut peut-être attendre quelques dizaines d'années pour que Neil Young soit un peu oublié et, même là, les prix auront encore bien augmenté.

Seule solution, acheter dès maintenant Rolling Eyes

Benja

ps: dommage pour ton OM 45 GE, tu ne préfèrerais pas une OM 45 que tu aurais envie de jouer plus?

Admin
Admin

Messages : 2743
Date d'inscription : 24/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.les-grandes-guitares-acoustiques.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La course aux harmoniques...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum