La grande question: La notion du prix

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

La grande question: La notion du prix

Message  benbenbenben le Sam 10 Mar - 16:28

Bonjour à tous,

Pour nous autres, luthiers, la question du prix est probablement ce qui est le plus "sensible". En effet, mettre un tarif juste pour nous et nos clients, sur notre production, est la chose qui est probablement la plus compliquée.

Il y a tellement de choses qui entrent en compte, de données externes et internes, que c'est la croix et la bannière. Je ne vais pas toutes les citer, mais je vous laisse imaginer le tableau.

Le marché nord-américain est vraiment différent de celui que l'on a en France, et j'ai toujours eu des discussions très intéressantes avec mes collègues de l'autre côté de l'atlantique.

Donc du coup, je me suis toujours demandé comment vous abordiez ça, vous, les musiciens et clients amateur de belle guitare?

Ce topic a pour but d'échanger paisiblement sans troller, chose compliquée lorsque l'on parle Brouzouf sur les forums. À vos claviers!
avatar
benbenbenben

Messages : 1414
Date d'inscription : 28/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  Coriolan92 le Sam 10 Mar - 18:45

C'est simple : la guitare sera toujours trop chère pour le client, et pas assez pour le luthier ... clown clown clown

Plus sérieusement, j'ai commandé une seule guitare de luthier, et la comparaison s'est faite avec ce que je jouais à l'époque, à savoir Martin D41.

De mes discussions avec Franck Cheval, il ressortait qu'il pouvait me faire une D41 sur mes spécifications (manche plus large notamment) et dans des bois hauts de gamme pour plutôt moins cher qu'une D41 neuve.

Evidemment, de fil en aiguille, j'ai choisi du Rio, de la nacre, des filets bois etc, ce qui fait que le prix a été multiplié par deux.

Mais j'ai eu ce que je voulais, je suis amoureux fou de cet instrument, et pour moi cela n'a pas de prix. Je ne regrette pas d'être passé par la case luthier!
avatar
Coriolan92

Messages : 4231
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 67
Localisation : 92 et 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  benbenbenben le Sam 10 Mar - 23:08

Coriolan92 a écrit:C'est simple : la guitare sera toujours trop chère pour le client, et pas assez pour le luthier ... clown clown  clown

Plus sérieusement, j'ai commandé une seule guitare de luthier, et la comparaison s'est faite avec ce que je jouais à l'époque, à savoir Martin D41.

De mes discussions avec Franck Cheval, il ressortait qu'il pouvait me faire une D41 sur mes spécifications (manche plus large notamment) et dans des bois hauts de gamme pour plutôt moins cher qu'une D41 neuve.

Evidemment, de fil en aiguille, j'ai choisi du Rio, de la nacre, des filets bois etc, ce qui fait que le prix a été multiplié par deux.

Mais j'ai eu ce que je voulais, je suis amoureux fou de cet instrument, et pour moi cela n'a pas de prix. Je ne regrette pas d'être passé par la case luthier!

Ha tiens, je ne savais pas que tu avais cette Cheval!

Ce qui m'intéresse, c'est d'un peu savoir ce qui compte pour les forumeurs, ce à quoi ils sont sensibles en tant que musiciens et clients. C'est toujours intéressant de connaître les choses qui comptent à nos yeux, et c'est précieux pour moi en tant que luthier Smile
avatar
benbenbenben

Messages : 1414
Date d'inscription : 28/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  Coriolan92 le Sam 10 Mar - 23:42

benbenbenben a écrit:

Ha tiens, je ne savais pas que tu avais cette Cheval!


Regarde bien mon avatar ....
Rio/Sitka, 0 plastique (touche, chevalet, pickguard ébène, filets érable ondé.
avatar
Coriolan92

Messages : 4231
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 67
Localisation : 92 et 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  fredchen le Dim 11 Mar - 0:31

benbenbenben a écrit:
Ce qui m'intéresse, c'est d'un peu savoir ce qui compte pour les forumeurs, ce à quoi ils sont sensibles en tant que musiciens et clients. C'est toujours intéressant de connaître les choses qui comptent à nos yeux, et c'est précieux pour moi en tant que luthier Smile

Pour ma part, je suis sensible :
1. Aux références clients, les témoignages sur les forums, les articles de presse...
2. Après, il y a l'expérience du luthier, et ses guitares bien évidemment (forme, qualité, son et prix).
Le prix est assez subjectif : les guitares d'Ervin Somogyi (et ses élèves) ont l'air de bien se vendre, le prix est conséquent, tout est question de moyen et de crédibilité du luthier.
3. J'aime également les luthiers qui se spécialisent dans une forme, un style de guitare. J'ai du mal à croire qu'on puisse faire des électriques, des classiques et des acoustiques (manouche, folk...) d'une manière optimale.


Dernière édition par fredchen le Dim 11 Mar - 13:55, édité 1 fois

fredchen

Messages : 233
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 41
Localisation : New-York

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  remy le Dim 11 Mar - 10:47

Je suis menuisier depuis longtemps et guitariste amateur tout autant, en relation avec les luthiers depuis plus de dix ans.
Je fais fabriquer en fonction de mon budget qui est lié à mon salaire (modeste).
Ce serait irresponsable de commander un instrument à 12 ou 15000 euros.

Le prix d'un instrument dépend entre autre de la rapidité d'exécution du luthier et sur ce point vous n'avez pas les mêmes facilités. Cela ne vient pas que de l'expérience acquise mais aussi des prédispositions de l'artisan.

Un est capable de faire 3 instruments dans le mois et un autre dépensera toute son énergie pour en faire un de la même qualité.

Je crois qu'il est bon de proposer un modèle de base, simple, juste basé sur une bonne qualité sonore qui forcément sera attirant par son tarif ( ça c'est pour décrocher le tel, frapper à la porte, ou poster un mail de contact).


_________________
Jean-Marie Fouilleul n° 425,448, 500
OM Thomas Fejoz n°102
avatar
remy

Messages : 3256
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 63
Localisation : 94 et 64

https://www.youtube.com/channel/UCtv6PX5r1fvdsfyGkYUsxmw

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  caribou le Lun 12 Mar - 8:51

Salut Ben, je crains que tu ne pose pas ta question au bon endroit Wink Quoique je ne connaisse ce forum que depuis peu, je pense que ses membres sont par définition des gens que ça ne choque pas de payer 5000€ une guitare de luthier, ils connaissent un peu le sujet. La question se pose surtout, et puisque je sais d'où te viens l'idée de ce sujet, pour ceux qui trouvent que "les luthiers c'est trop cher", souvent sans même avoir pris la peine de demander ses tarifs au luthier près de chez eux, mais que ça ne défrise pas qu'un instrument d'usine, quand même assez basique et à la RD qui a plus de 60 ans, comme des Fender US "custom shop" ou des Gibson LP soient vendu trois, quatre, ou cinq mille euros ; et non seulement ça ne les choque pas mais ils en rêvent.

A propos de tarifs et de guitaristes qui les ignorent, régulièrement j'en vois que mes tarifs surprennent, que ce soit en réparation ou en fabrication. Ils me disent "ah oui, c'est pas si cher en fait"... ils ont passé des années persuadés que les luthiers sont hors de leur porté financière, aussi bien pour la fabrication que pour la réparation, sans même avoir pris la peine de se renseigner. C'est la faute aux luthiers quatuor, qui ont pendant des années entretenus une image artificielle d'élitisme.

caribou

Messages : 36
Date d'inscription : 04/12/2017

http://www.cherubin-luthier.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  phil2759 le Lun 12 Mar - 12:36

caribou a écrit:Salut Ben, je crains que tu ne pose pas ta question au bon endroit Wink Quoique je ne connaisse ce forum que depuis peu, je pense que ses membres sont par définition des gens que ça ne choque pas de payer 5000€ une guitare de luthier, ils connaissent un peu le sujet. La question se pose surtout, et puisque je sais d'où te viens l'idée de ce sujet, pour ceux qui trouvent que "les luthiers c'est trop cher", souvent sans même avoir pris la peine de demander ses tarifs au luthier près de chez eux, mais que ça ne défrise pas qu'un instrument d'usine, quand même assez basique et à la RD qui a plus de 60 ans, comme des Fender US "custom shop" ou des Gibson LP soient vendu trois, quatre, ou cinq mille euros ; et non seulement ça ne les choque pas mais ils en rêvent.

A propos de tarifs et de guitaristes qui les ignorent, régulièrement j'en vois que mes tarifs surprennent, que ce soit en réparation ou en fabrication. Ils me disent "ah oui, c'est pas si cher en fait"... ils ont passé des années persuadés que les luthiers sont hors de leur porté financière, aussi bien pour la fabrication que pour la réparation, sans même avoir pris la peine de se renseigner. C'est la faute aux luthiers quatuor, qui ont pendant des années entretenus une image artificielle d'élitisme.

+1 !!! ça c'est ben vrai!!!
avatar
phil2759

Messages : 387
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 58
Localisation : drôme provençale

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  benbenbenben le Lun 12 Mar - 13:38

Merci pour vos réponses les gars!

+2 Caribou, tu as raisons sur énormément de points.

Justement, je suis venu poser la question ici pour la raison que tu viens de citer: "je pense que ses membres sont par définition des gens que ça ne choque pas de payer 5000€ une guitare de luthier": ils connaissent leur sujet.

Je suis intéressé par les priorités d'une clientèle qui ne vient pas me sortir "ouais mais c'est trop cher ce que vous faites, je préfère me payer une Martin D45". Les passionnés, ce que nous sommes tous, sont les personnes qui achètent mes guitares qu'ils soient collectionneurs, musiciens pros ou amateurs. Tant que mes guitares sont aimées et bien conservées, c'est ce qui me préoccupe en premier. Les reste n'est que du vent.

Quand j'entends des gens me dire "ça ne te dérange pas que tes guitares ne soient pas jouées comme le devraient l'être des instruments de ce prix?"... et c'est quoi pour toi, "être joué comme ça devrait?"? Est-ce que telle personne aurait plus de légitimité qu'une autre à acheter mes guitares? Nope.
avatar
benbenbenben

Messages : 1414
Date d'inscription : 28/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  remy le Lun 12 Mar - 14:05

Dans le tarif il faut aussi mentionner les conseils donnés par le luthier avant, pendant et après la création.
Il faut aussi intégrer le sur mesure, quand le luthier te regarde jouer, il voit tes mains, ta morphologie, ton attaque.

Il y aussi des attitudes différentes chez vous: Celui qui est près à beaucoup de concessions, ou un peu et celui qui ne veut faire qu'à son idée.
Tout cela a une influence sur le client et à partir de là il peut revoir son budget ou pas. Je crois que quand on rentre en relation avec vous , tout peut arriver Smile (le pire comme le meilleur d'ailleurs)

_________________
Jean-Marie Fouilleul n° 425,448, 500
OM Thomas Fejoz n°102
avatar
remy

Messages : 3256
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 63
Localisation : 94 et 64

https://www.youtube.com/channel/UCtv6PX5r1fvdsfyGkYUsxmw

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  Coriolan92 le Lun 12 Mar - 14:26

Et je l'avoue, j'ai été fort surpris quand F. Cheval m'a annoncé ses tarifs .... La guitare qu'il m'a faite était mon cadeau de nouveau quinquagénaire, et j'en ai eu largement pour mon argent! Et ça continue, d'ailleurs ... cheers
avatar
Coriolan92

Messages : 4231
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 67
Localisation : 92 et 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  phil2759 le Lun 12 Mar - 16:05

bon, pour moi, ce qui compte:

-la notoriété, le bouche à oreille
-l'instrument
-la personnalité du luthier, sympa ou pas; etc...
-le tarif, même si c'est plus ou moins pareil ou presque...
-la proximité , prés de chez moi

lorsque je suis allé chez T. F. (pour ne pas le citer) pour la 1ére fois, c'était pour faire régler 2 guitares, et du coup j'en ai essayé 2 ou 3 et j'ai été trés impressionné!!! Jamais, dans aucun magazin, je n'avais joué de tels instruments...du coup quand je suis retourné pour récupérer mes belles, j'ai laissé un accompte pour une 000.
cette guitare sera comme JE veux, malgré les conseils du luthier, que j'écoute, et cela est impossible en magazin.

je n'étais pas, avant de connaitre le forum, un client qui dépense 5000 euros dans une guitare... Je comptais acheter une Martin, Taylor ou Gibson dans les 2000, une bonne gratte comme on dit...mais le luthier a tout chamboulé, quelle différence de qualité par rapport à l'industrie...et j'ai craqué... deux fois en plus!!

pour les tarifs, je trouve aussi que 40 euros pour un réglage/action/changement de cordes, c'est plus que raisonnable. Pour les guitares, le prix de départ semble cher, c'est vrai, mais quand on voit le boulot, on comprend mieux... et on comprend moins pourquoi les instruments de grande série sont si chers, Martin et Gibson pour ne citer qu'eux... Le retour de manivelle approche à grands pas pour eux...

Rémy a raison en parlant de rapidité d'exécution. On m'a certifié la fabrication d'une guitare par mois chez un professionnel, j'ai eu du mal à le croire, et pourtant... c'est comme ça. Et aussi pour un prix d'appel, une guitare correcte à un prix correct, pour attirer le client... ensuite, les options vont sans doute arrondir la somme...mais un prix d'appel c'est TRES important. C'est "le " petit reproche que je pourrais leur faire: faites un modéle à prix plus raisonnable, joli avec des bois moins couteux, et une nouvelle clientéle viendra peut-être, non? c'est tout de suite 3/4000 minimum... ça fait fuir du monde...

N'oublions pas hélas le fait que les clients, en grande majorité, préféreront avoir un logo "gibson" ou "Martin" sur la tête de leurs instruments, c'est comme ça... La revente plus difficile? possible. Il y a 4 "Cheval" à vendre sur Zikounf, elles sont entre 4000 et 6000 euros, cher pour de l'occase, et elles ne partent pas... pourtant de beaux instruments...

une derniére chose: certains se privent de personnaliser leur guitares, de peur que la revente soit plus difficile!!! ça me désole pour eux... Se passer d'une guitare à soi, comme on veut dans tous les détails, pendant 10 ou 20 ans, sous prétexte qu'elle sera plus difficile à vendre avec le prénom de ma chérie dessus, c'est tellement désolant...

lachez-vous chez le luthier, il est là pour ça!!!
avatar
phil2759

Messages : 387
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 58
Localisation : drôme provençale

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  caribou le Lun 12 Mar - 17:14

phil2759 a écrit:
une derniére chose: certains se privent de personnaliser leur guitares, de peur que la revente soit plus difficile!!! ça me désole pour eux... Se passer d'une guitare à soi, comme on veut dans tous les détails, pendant 10 ou 20 ans, sous prétexte qu'elle sera plus difficile à vendre avec le prénom de ma chérie dessus, c'est tellement désolant...
Pour parler de revente (ce que je n'aime pas faire, considérant qu'on n'achète pas un truc, quel qu'il soit, pour le revendre, sauf à faire du commerce), c'est sûr que celui qui aura fait mettre en douzième case ou sur la tête le prénom de sa chérie ou la tête de son chien, il aura plus de mal à la revendre à court ou moyen terme, mais plus tard, quand il se sera passé quelques décennies, quelle émotion de tomber sur un instrument ainsi personnalisé !
Dans un autre genre, quand je faisais de la restauration de contrebasses, souvent anciennes, j'adorais tomber, en ouvrant la caisse, sur des confettis (signe qu'elle avait joué dans des bals et fêtes diverses) ou sur des témoignages divers de la vie de leurs précédents propriétaires. Une fois une vieille photo jaunie d'une jeune fille, une autre fois un jouet glissé dans la caisse par un enfant en bas âge, ou des trucs plus farfelus parfois comme par exemple des plombs de chasse incrustés dans la table, ou une balle dans la caisse d'un dobro (elle avait traversé la table mais pas le fond qui avait peut-être sauvé la vie du guitariste), etc...

caribou

Messages : 36
Date d'inscription : 04/12/2017

http://www.cherubin-luthier.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  didier13 le Lun 12 Mar - 18:41


Pour revenir à la question première , c'est la loi de l'offre et de la demande qui domine les prix , certains luthiers célèbres aux USA peuvent se permettre des prix de vente très élevés , tant mieux pour eux , mais même si cela pourrait me faire envie , mes moyens vont forcément me ramener à une réalité , une limite de budget " raisonnable " .
Il faut être conscient qu'un luthier ne peut descendre à des prix de fabrication de guitares industrielles moyen ou bas de gamme , par contre dans le haut de gamme la plupart des luthiers sont capables d'offrir un bien meilleur rapport qualité prix , avec le gros avantage de pouvoir réaliser du sur mesure , du spécial , pas forcément plus cher qu'un modèle standard , car cela ne coûte pas plus cher à fabriquer ... Pour ma part j'ai un peu de mal avec un luthier qui veut imposer son style , son choix esthétique à ses clients ...
Autant un client doit comprendre qu'un luthier doit pouvoir gagner sa vie avec son travail , autant un luthier doit pouvoir s'adapter aux désirs du client , à ses moyens dans une certaine mesure évidement , un projet qui se concrétise est le résultat d'un échange qui donne envie au luthier de faire ce projet et qui donne envie au client d'investir cette somme car il ressent que le luthier a compris sa demande , et lui donne toute sa confiance . Le prix intervient bien sûr dans cette relation mais peut être pas en premier ...
avatar
didier13

Messages : 1217
Date d'inscription : 01/07/2011
Age : 61
Localisation : Aix en Provence

https://www.youtube.com/user/chichiponpon13

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  phil2759 le Lun 12 Mar - 19:05

caribou a écrit:
phil2759 a écrit:
une derniére chose: certains se privent de personnaliser leur guitares, de peur que la revente soit plus difficile!!! ça me désole pour eux... Se passer d'une guitare à soi, comme on veut dans tous les détails, pendant 10 ou 20 ans, sous prétexte qu'elle sera plus difficile à vendre avec le prénom de ma chérie dessus, c'est tellement désolant...
Pour parler de revente (ce que je n'aime pas faire, considérant qu'on n'achète pas un truc, quel qu'il soit, pour le revendre, sauf à faire du commerce), c'est sûr que celui qui aura fait mettre en douzième case ou sur la tête le prénom de sa chérie ou la tête de son chien, il aura plus de mal à la revendre à court ou moyen terme, mais plus tard, quand il se sera passé quelques décennies, quelle émotion de tomber sur un instrument ainsi personnalisé !
Dans un autre genre, quand je faisais de la restauration de contrebasses, souvent anciennes, j'adorais tomber, en ouvrant la caisse, sur des confettis (signe qu'elle avait joué dans des bals et fêtes diverses) ou sur des témoignages divers de la vie de leurs précédents propriétaires. Une fois une vieille photo jaunie d'une jeune fille, une autre fois un jouet glissé dans la caisse par un enfant en bas âge, ou des trucs plus farfelus parfois comme par exemple des plombs de chasse incrustés dans la table, ou une balle dans la caisse d'un dobro (elle avait traversé la table mais pas le fond qui avait peut-être sauvé la vie du guitariste), etc...

mais tu es un éternel romantique.... Smile Smile
avatar
phil2759

Messages : 387
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 58
Localisation : drôme provençale

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  phil2759 le Lun 12 Mar - 19:18

didier13 a écrit:
 Pour revenir à la question première , c'est la loi de l'offre et de la demande qui domine les prix , certains luthiers célèbres aux USA peuvent se permettre des prix de vente très élevés , tant mieux pour eux , mais même si cela pourrait me faire envie , mes moyens vont forcément me ramener à une réalité , une limite de budget " raisonnable " .
 Il faut être conscient qu'un luthier ne peut descendre à des prix de fabrication de guitares industrielles moyen ou bas de gamme , par contre dans le haut de gamme la plupart des luthiers sont capables d'offrir un bien meilleur rapport qualité prix , avec le gros avantage de pouvoir réaliser du sur mesure , du spécial , pas forcément plus cher qu'un modèle standard , car cela ne coûte pas plus cher à fabriquer ... Pour ma part j'ai un peu de mal avec un luthier qui veut imposer son style , son choix esthétique à ses clients ...
Autant un client doit comprendre qu'un luthier doit pouvoir gagner sa vie avec son travail , autant un luthier doit pouvoir s'adapter aux désirs du client , à ses moyens dans une certaine mesure évidement , un projet qui se concrétise est le résultat d'un échange qui donne envie au luthier de faire ce projet et qui donne envie au client d'investir cette somme car il ressent que le luthier a compris sa demande , et lui donne toute sa confiance . Le prix intervient bien sûr dans cette relation mais peut être pas en premier ...

décidément, je suis d'accord avec tout le monde en ce moment!! Very Happy
et le luthier (ou tout autre commerçant d'ailleurs) qui refuse ce que le client lui demande n'a rien compris, et il est IMHO un mauvais commerçant/artisan, toutes proportions gardées bien sur... on ne va pas faire une guitare à 17 cordes en plastique, hein?...il doit conseiller, mais doit aller vers les désirs du client.
par contre, je pense que les luthiers pourraient/devraient? faire du moyenne gamme, si le bas de gamme est quasi impossible... En prenant des bois beaucoup moins chers, mécaniques moins chéres,etc...ce ne serait pas possible? même si le travail reste le même , ça c'est vrai aussi...
avatar
phil2759

Messages : 387
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 58
Localisation : drôme provençale

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  caribou le Lun 12 Mar - 19:33

phil2759 a écrit:En prenant des bois beaucoup moins chers,  mécaniques moins chéres,etc...ce ne serait pas possible? même si le travail reste le même , ça c'est vrai aussi...
En fait, à part avec certains bois exceptionnels bien précis (par exemple du rio), ce n'est pas le choix de l'essence qui impacte le plus le prix, disons que ça l'impacte mais de manière assez minime, on vend surtout de la main d’œuvre. Pour tasser le prix un artisan n'a pas vraiment d'autres choix que de proposer un ou des modèles et les réaliser plus ou moins en série. Mais alors, quel intérêt par rapport aux industriels ?

caribou

Messages : 36
Date d'inscription : 04/12/2017

http://www.cherubin-luthier.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  phil2759 le Lun 12 Mar - 19:38

caribou a écrit:
phil2759 a écrit:En prenant des bois beaucoup moins chers,  mécaniques moins chéres,etc...ce ne serait pas possible? même si le travail reste le même , ça c'est vrai aussi...
En fait, à part avec certains bois exceptionnels bien précis (par exemple du rio), ce n'est pas le poste qui impacte le plus le prix, on vend surtout de la main d’œuvre. Pour tasser le prix un artisan n'a pas vraiment d'autres choix que de proposer un ou des modèles et les réaliser plus ou moins en séries. Mais alors, quel intérêt par rapport aux industriels ?

MMouais... j'ai quand même rajouté 800 euros en plus du prix de départ pour un set dos/éclisses en mada...en indien je gagnais 800...
en cagette va savoir... Smile Smile

sinon, oui, il faut gagner sur le travail, moins d'heures ....
avatar
phil2759

Messages : 387
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 58
Localisation : drôme provençale

Revenir en haut Aller en bas

petit pavé, hors sujet de hors sujet

Message  JEFF le Lun 12 Mar - 19:57



voilà mon petit canote que notre admin connaît un peu puisqu'il est au mouillage sous sa bonne maison bretonne en été ; bon 5,25 m d'acajou grand bassam (pas certain de l'orthographe) en provenance de côte d'Ivoire, le chantier est certifié "entreprise du patrimoine vivant), sans doute l'un des meilleurs en France dans ce genre de bateaux, pour un charpentier de marine qui travaille seul avec un apprenti ou un compagnon
quand je vois le boulot, le temps passé (quasi un an), la finition, tout est fait à la mano, je me pose toujours des questions sur le tarif des guitares de luthier (le métier n'est pas très différent, il y a de l'alternance entre fabrication en réparation/entretien).

ça vaut entre 3 et 5 guitares en rio fonction du luthier, voire une ou deux Henderson.......
avatar
JEFF

Messages : 1901
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 59
Localisation : entre le soleil et le crachin

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  Coriolan92 le Lun 12 Mar - 21:20

JEFF a écrit:ça vaut entre 3 et 5 guitares en rio fonction du luthier, voire une ou deux Henderson.......

Certes, mais la filèterie n'est pas en abalone, et les mécas ne sont pas plaquées or ....
avatar
Coriolan92

Messages : 4231
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 67
Localisation : 92 et 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  JEFF le Lun 12 Mar - 23:20

Coriolan92 a écrit:
JEFF a écrit:ça vaut entre 3 et 5 guitares en rio fonction du luthier, voire une ou deux Henderson.......

Certes, mais la filèterie n'est pas en abalone, et les mécas ne sont pas plaquées or ....

bien vu Gilles Smile , les bordés sont moins affinés qu'une table (un bon 14 mm d'acajou massif quand même) et on est resté sur des pièces en bronze / inox
ça vibre presqu'autant dans le caplot qu'une gratte bien légère affraid
avatar
JEFF

Messages : 1901
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 59
Localisation : entre le soleil et le crachin

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  dam31 le Lun 12 Mar - 23:23

Coriolan92 a écrit:Certes, mais la filèterie n'est pas en abalone
Peut-être que les ormeaux viennent se coller naturellement sous la coque? Very Happy
avatar
dam31

Messages : 697
Date d'inscription : 06/01/2012
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  JEFF le Mar 13 Mar - 8:41

dam31 a écrit:
Coriolan92 a écrit:Certes, mais la filèterie n'est pas en abalone
Peut-être que les ormeaux viennent se coller naturellement sous la coque? Very Happy

même pas Laughing et j'ai entendu parler d'un plongeur qui s'est fait toper il y a un ou deux mois dans le 22 avec 150 pièces dans son filet; il s'est pris une belle cartouche et du sursis........
avatar
JEFF

Messages : 1901
Date d'inscription : 23/07/2009
Age : 59
Localisation : entre le soleil et le crachin

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  remy le Mar 13 Mar - 9:40

phil2759 a écrit:
didier13 a écrit:
 Pour revenir à la question première , c'est la loi de l'offre et de la demande qui domine les prix , certains luthiers célèbres aux USA peuvent se permettre des prix de vente très élevés , tant mieux pour eux , mais même si cela pourrait me faire envie , mes moyens vont forcément me ramener à une réalité , une limite de budget " raisonnable " .
 Il faut être conscient qu'un luthier ne peut descendre à des prix de fabrication de guitares industrielles moyen ou bas de gamme , par contre dans le haut de gamme la plupart des luthiers sont capables d'offrir un bien meilleur rapport qualité prix , avec le gros avantage de pouvoir réaliser du sur mesure , du spécial , pas forcément plus cher qu'un modèle standard , car cela ne coûte pas plus cher à fabriquer ... Pour ma part j'ai un peu de mal avec un luthier qui veut imposer son style , son choix esthétique à ses clients ...
Autant un client doit comprendre qu'un luthier doit pouvoir gagner sa vie avec son travail , autant un luthier doit pouvoir s'adapter aux désirs du client , à ses moyens dans une certaine mesure évidement , un projet qui se concrétise est le résultat d'un échange qui donne envie au luthier de faire ce projet et qui donne envie au client d'investir cette somme car il ressent que le luthier a compris sa demande , et lui donne toute sa confiance . Le prix intervient bien sûr dans cette relation mais peut être pas en premier ...

décidément, je suis d'accord avec tout le monde en ce moment!! Very Happy
et le luthier (ou tout autre commerçant d'ailleurs) qui refuse ce que le client lui demande n'a rien compris, et il est IMHO un mauvais commerçant/artisan, toutes proportions gardées bien sur... on ne va pas faire une guitare à 17 cordes en plastique, hein?...il doit conseiller, mais doit aller vers les désirs du client.
par contre, je pense que les luthiers pourraient/devraient? faire du moyenne gamme, si le bas de gamme est quasi impossible... En prenant des bois beaucoup moins chers,  mécaniques moins chéres,etc...ce ne serait pas possible? même si le travail reste le même , ça c'est vrai aussi...


Beaucoup de luthiers sont assez intransigeant sur leurs modèles.
J'ai vu cela quand j'ai pris des contacts pour mon premier instrument. On m'a aussi refusé la fabrication d'un instrument.
Par contre quand tu as la chance de rencontrer un artisan qui te correspond, qui a beaucoup de points commun avec toi...... alors là c'est du velours Smile

je ne sais pas si on peut situer ces tarifs dans du moyenne gamme mais des luthiers comme Payen ou Butterlin proposent des instruments de base à 2800 et 2600 euros.
Maintenant à 1500 il faut voir les petites manufactures.
Quand le carnet de commande est bien rempli est ce qu'ils gagnent du temps en groupant les étapes (10 tables, 10 fonds etc....) Darmagnac fait ainsi. Je pense que oui mais il faut etre bien organisé !! ce qui est aussi une qualité qui n'est pas donnée à tous Smile

_________________
Jean-Marie Fouilleul n° 425,448, 500
OM Thomas Fejoz n°102
avatar
remy

Messages : 3256
Date d'inscription : 28/09/2008
Age : 63
Localisation : 94 et 64

https://www.youtube.com/channel/UCtv6PX5r1fvdsfyGkYUsxmw

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  tazzrecord le Mar 13 Mar - 10:20

Pour moi du luthier qui fait de petites séries avec des prix "abordables" c'est plutot DUPONT ?
Je comprendrai très bien qu'un Luthier ne veuille justement pas faire de fabrication en série... pour ne pas dire à la chaine.
avatar
tazzrecord

Messages : 208
Date d'inscription : 14/08/2014
Age : 46
Localisation : Isere

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande question: La notion du prix

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum